Le Café à travers le temps

C’est entre les murs de ce lieu mythique, qui fut jadis un magasin général, que ce bâtiment a pris part à l’histoire des Madelinots. Son premier propriétaire, John Phillip Savage, natif de Jersey, s’est établi aux Îles-de-la-Madeleine vers 1865.

À l’époque, la Grave était le port d’entrée des Îles et le cœur des activités commerciales, et ce,  jusqu’à la fin des années 50. Provisions, barils, bois, filets, sel et tissus; c’était l’endroit par excellence pour y retrouver les ressources essentielles de l’époque, mais également un lieu de rencontre pour les pêcheurs, les voyageurs et les habitants qui y fourmillaient.

On prenait le temps d’aller aux nouvelles, de chuchoter les potins, de partager ses inquiétudes, ses espoirs, et de faire des pronostics sur l’avenir du pays.

C’est dans cet esprit de partage que le Café de la Grave voit le jour en 1980, alors que Jean-Marc, Claude, Henri et Fernand permettent à ce lieu riche d’histoire de demeurer et d’ouvrir ses portes aux arts et à la musique. En 2007, une brise nouvelle parfume le café. Sonia, Francine et Denis apportent un nouvel élan. De par sa jeunesse, Sonia amène fraîcheur et fantaisie.

C’est avec honneur et fébrilité que nous hissons les voiles à notre tour. Entre les mémoires du passé et celles à venir, nous vous invitons à créer et partager ces moments précieux qui s’inscriront ainsi dans l’histoire du Café.

Sincèrement,

Marie-Claude, Marie-Frédérique, Nathalie, Micheline
Et toute l’équipe